ATELIER ETTL

Atelier Ettl 1996

 

Parallèlement à son oeuvre picturale, sculpturale et monumentale, Georg Ettl développe toute une activité d'édition d'images, revues, objets, meubles, ustensiles ménagères, activité qu'il considère avec une égale importance à la première et labellise sous le nom d'"Atelier Ettl".

L'exposition au Château d'Angers en 1996, ou est visible la célèbre tenture de l'Apocalypse, lui offrit la première occasion de confectionner le papier peint "Babylon", commercialisé depuis par catalogue de vente par correspondance.

L'artiste, qui a par ailleurs une histoire particulière avec la technique - il est dessinateur industriel et constructeur de machines de formation -, s'en réfère volontiers à l'âge industriel qui est le nôtre pour légitimer cette pratique identifiée à l'idée de production de masse. mais le soin apporté de façon équivalente à chacun des objet édités, le refus d'en limiter le tirage comme de souscrire à un quelconque principe de distinction entre le première édition et les suivantes trahissent un souci d'un autre ordre. Ettl revendique en effet une position de philosophe pour l'artiste, censé penser de manière logique l'inscription de son travail dans la société. ceci aura pour conséquence, en ce qui le concerne, d'intégrer à sa proposition esthétique les moyens d'une diffusion plus démocratique qu'élitiste. il aime aussi penser que l'artiste peut être celui qui "améliore" notre quotidien, apportant au lieu même de l'activité humaine, tant sociale que domestique, une vision un peu différente, à la fois intellectuelle et visuelle, cultivée et immédiate, communicante et énigmatique.